Rechercher

Rentrée scolaire- tout savoir sur les études de masso-kinésithéraphie


La masso-kinésithérapie est une profession paramédicale qui consiste à effectuer manuellement ou à l’aide d’instruments des soins de rééducation et de réadaptation. Le but est de rendre au patient ses capacités fonctionnelles en réduisant ou supprimant une douleur par le biais de différentes techniques passives ou actives. C’est pourquoi, le kinésithérapeute réalise dans un premier temps un diagnostic spécifique, appelé bilan, afin de créer un traitement à mettre en pratique par la suite. Lorsqu’on parle de rééducation d’une articulation, ce sont les techniques actives qui sont conseillées au patient. Le kinésithérapeute va alors, en plus des soins prodigués, prescrire des exercices d’autorééducation à son patient. Tandis que lorsqu’il faut améliorer la mobilité, ce sont des techniques passives comme des massages et des étirements musculaires qui sont effectués sur le patient. Ces soins sont pris en charge par la sécurité sociale à hauteur de 60% et peuvent être complétés par une mutuelle. Le kinésithérapeute a le choix d’exercer son métier en libéral, ou en salarié dans des centres de rééducation fonctionnelle ou dans des hôpitaux.


Les études de masso-kinésithérapie


Depuis la rentrée 2020 et à la suite de la suppression de la Première Année Commune aux Etudes de Santé (PACES), les études de kinésithérapeutes sont sujettes à de nouvelles modalités. L’objectif était de diversifier les voies d’accès aux filières de santé pour les futurs professionnels. Après l’obtention de votre baccalauréat, plusieurs voies d’accès aux études de kinésithérapeutes s’offrent à vous. Le cursus global comprend une année d’université et 4 ans d’Institut de Formation en Masso-kinésithérapie (IFMK). Les 3 voies pour accéder à cette première année sont :


La licence L.A.S (Licence Accès Santé)


Cette voie permet de suivre une licence classique comme du Droit, des Langues Étrangères ou même des Sciences avec une option santé. Cependant, toutes les licences ne disposent pas de cette option, c’est pourquoi il faut impérativement vérifier la fiche Parcoursup lors de l’inscription, pour voir s’il existe des débouchés pour des études de kinésithérapeutes. À la fin de la première année, si elle est validée, il est possible de candidater en IFMK ou bien de continuer sa licence classique. Sinon, il faudra redoubler ou se réorienter dans une autre filière l’année suivante, via Parcoursup.


Le PASS (Parcours Accès Spécifique Santé)


La licence PASS est spécifique aux universités qui disposent d’une faculté de santé ; les enseignements suivis sont axés au « parcours accès santé » et vous aurez la possibilité de choisir une option d’un autre secteur. Si l’année est validée, vous pourrez alors déposer votre candidature en kinésithérapie. Cependant, si vous obtenez un refus de l’IFMK, il faudra continuer la licence de l’option suivie et retenter en deuxième année. À noter, qu’il est impossible de redoubler la première année PASS, la réorientation est obligatoire.


Licence STAPS ou Biologie :


Dernière voie possible, candidater en IFMK après validation d’une première année en STAPS ou Biologie. Si la réponse est négative, il faudra se réorienter ou redoubler son année.


Les Instituts de Formation en Masso-Kinésithérapie


Après la validation de cette première année, il faut intégrer un Institut de formation en masso-kinésithérapie. À savoir qu’il en existe trois types ; les instituts publics, privés à but non-lucratif et privés à but lucratif. Après avoir déposé votre candidature, vos notes au contrôle continu et votre résultat au concours détermineront si vous pouvez accéder à cette seconde année. Les chances ne sont d’ailleurs pas les mêmes d’un parcours à un autre, en effet, un étudiant en PASS aura plus de places et donc plus de chances d’intégrer l’école qu’un étudiant en L.A.S.


Au sujet du déroulement des 4 ans d’études, les deux premières années sont axées théories. En effet, vous y apprenez les fondamentaux scientifiques, les techniques de bases, l’anatomie et effectuez vos premiers stages. Quant aux troisièmes et quatrièmes années, elles sont plus spécifiques et basées sur une étude plus approfondie du domaine avec d’avantages de stages et de pratiques. À l’issue de ces 4 ans, il est tout à fait possible de se spécialiser en suivant des formations pour devenir kiné du sport ou bien kiné pédiatrique par exemple.


Vous l’aurez bien compris, si vous souhaitez vous lancer dans des études en masso-kinésithérapie, plusieurs options s’offrent à vous depuis la nouvelle réforme. N’hésitez pas à vous renseigner d’avantages sur les études et les débouchés et n’oubliez pas que KINEXER6 offre un accès gratuit à tous les étudiants pendant la durée de leurs études.

14 vues0 commentaire