Rechercher

Comment améliorer l’observance de vos patients ?

La réalisation d’exercices d’auto-rééducation est, de nos jours, reconnue comme ayant un impact positif réel sur les résultats attendus en matière de rééducation.

Mais force est de constater que, trop souvent, les patients n’exécutent pas ou peu les exercices prescrits entre deux séances. Cette non-observance peut avoir de multiples causes. Les principales sont le manque de motivation, le manque de temps, la peur de mal faire les exercices, la peur de se faire mal.


L’absence de motivation n’est pas une fatalité : vous avez les moyens de la susciter et de l’entretenir.

Tout d’abord en informant le patient sur sa pathologie (les fiches pédagogiques proposées dans KINEXER6 constituent un support d’information complémentaire apprécié des patients). Un patient bien informé est un patient plus impliqué.

Puis en étant à son écoute, en co‐fixant avec lui des objectifs (à court, moyen, long terme) adaptés, réalisables et qui puissent être traduits par le patient en termes d’amélioration de sa qualité de vie.

Enfin en lui expliquant le but de chacun des exercices du programme que vous allez lui prescrire.


Ne programmez pas trop d’exercices au début : il ne faut pas que cela lui prenne trop de temps.

Vous pourrez en rajouter au fur et à mesure de l’amélioration de son état de santé. En constatant les bénéfices de son auto-rééducation, le patient est plus motivé et accepte de passer plus de temps à faire des exercices.


A chaque séance, faites un feed-back avec le patient sur les exercices qu’il a réalisés à domicile (utilisez notamment le tableau de suivi dans KINEXER6) ; apportez les corrections nécessaires et adaptez le programme en fonction de ses retours. Le patient se sent écouté et suivi. Son implication dans sa rééducation en sera d’autant stimulée.


Nota bene : Avec KINEXER6, si vous ne modifiez que les paramètres et/ou les consignes d’exercices du programme, nul besoin de renvoyer le programme au patient, il suffit de les enregistrer ; ainsi les modifications apparaîtront à la prochaine ouverture du programme par le patient.

En revanche, si vous modifiez le contenu du programme existant par la suppression et/ou l’ajout d’exercices, cliquez avant toute autre action sur « Enregistrer sous » pour lui donner un nouveau nom puis cliquez sur « Envoyer » et/ou « Envoyer SMS » ; vous conserverez ainsi l’intégralité des programmes et des suivis de votre patient.


La peur de mal faire les exercices ou de se faire mal vient essentiellement du fait que le patient n’a pas bien retenu ou compris les exercices que vous lui demandez de faire entre les séances. Arrivé à la maison, soit il exécute mal les mouvements des exercices prescrits avec des conséquences plus ou moins néfastes, soit il ne les fait pas de peur de se blesser. En créant son programme d’exercices personnalisé avec KINEXER6, vous pallierez les craintes du patient grâce aux vidéos et aux consignes qui vont le guider et lui permettre de reproduire les exercices correctement et en toute sécurité. Même à distance, le patient se sent encadré donc rassuré.



En conclusion, un patient bien informé sur son état et sur les moyens à mettre en œuvre pour récupérer ses capacités physiques devient acteur de son traitement et non une personne suivant passivement les différentes étapes de son parcours de rééducation. Il est important pour maintenir sa motivation qu’il se sente encadré entre les séances. Le feed-back a un rôle tout aussi important pour pérenniser son investissement dans sa rééducation.

Améliorer l’observance passe donc par l’information, l’encadrement hors séances et le dialogue avec le patient.

114 vues0 commentaire